Le travail des femmes

La femme est tout d’abord une épouse et une mère. Au XIXème siècle elle exerce un travail avant tout invisible, c'est-à-dire un travail domestique, ainsi son rôle principal est d’être mère au foyer. Elle s’occupe donc de sa maison, de ses enfants et de son mari. Elle n’intervient pas dans les affaires de la famille, ne pourvoit pas aux besoins matériels car elle ne s’instruit pas et n’a pas le temps pour ce genre d’activités. A partir de la seconde moitié du XIXème siècle on peut s’apercevoir que commence une modification des mentalités et des habitudes. Les femmes s'émancipent et leur statut de mère est aussi mieux reconnu.

Pendant la révolution industrielle, les nouvelles industries qui ont besoin de main-d’œuvre et l'émergence des grands magasins font massivement appel aux femmes. Malgré des conditions énormément difficiles de travail avec des rythmes invivables, la femme peut dorénavant aspirer à un emploi salarié. Quelques améliorations techniques comme par exemple les machines à vapeur ont permis de rendre le travail moins fatiguant et donc de remplacer les ouvriers à domicile très qualifiés par des ouvrières. En 1906, le travail des femmes est une réalité : elles forment 38% de la population active. Plus de la moitié sont encore dans des secteurs traditionnels (domesticité, travail à domicile). Mais les premières avocates, médecins (87 femmes en 1900), professeurs agrégées (Marie Curie est la première femme professeur à la Sorbonne en 1906) apparaissent.

Marie curie et ses recherches.© A.C.J.C Fonds Curie et Joliot-Curie

Marie Curie est un symbole du féminisme et sert d'appui malgré elle à la cause feminine. En 1911, elle obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Elle est la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel. Elle est également la première femme lauréate en 1903, avec son mari, de la Médaille Davy pour ses travaux sur le radium. Dans les années 20 afin d'améliorer son image. Elle fait un voyage aux Etats Unis avec ses deux filles avec l'intention d'être un modèle et de représenter les femmes françaises scientifiques en général susceptibles d'émouvoir les femmes américaines. Pour celles-ci, Marie Curie est une parfaite repésentation de la réussite autant dans sa carrière scientifique que dans son rôle de mère.

 

Sur le plan des mœurs, les mentalités évoluent. Le modèle bourgeois de la femme au foyer subit des transformations, sous les coups de la nécessité du travail féminin ou d'une revendication de liberté. A cette époque, un cinquième des femmes mariées travaillent.  Le début du XXème siècle  commence par un changement la loi de 1907 , qui stipule que la femme a le droit de disposer de son salaire . Ce n'est qu'une minime victoire pour les femmes puisque le mari gère encore tous les autres biens.

Travail des femmes en usine pendant la Première Guerre mondiale

Madame Y. Morin et Madame M. Rose cémentent des obus de 25 livres. La Première Guerre mondiale et surtout la Deuxième Guerre mondiale amènent les femmes à intégrer massivement le marché du travail. Contribution à l'effort de guerre, Projectile, Munition, Canon, Artillerie, Féminisme, Social, Travail, Industrie, Arme.
Source : Harry Rowed / Bibliothèque et Archives Canada / PA-116925
Licence : Aucune, fait partie du domaine public

Elles disposent pendant la première guerre mondiale de 14-18, de l'autorité paternelle. Elles remplacent les hommes aussi bien au niveau du travail que de la famille et deviennent ainsi les chefs de maison, en faisant preuve d’autorité. Les décisions importantes qu'elles seront amenées à prendre leur donneront confiance en elles. Elles se prouveront à elles-même d'abord qu'elles ont des capacités similaires à celles des hommes. Ce rôle qu'elles doivent s'approprier marque le début de nombreuses manifestations qu'elles vont donner pour êtres considérées au même pied d'égalité que les hommes. Les femmes seront pendant cette période appelées les « munitionnettes ». Les hommes partis au front, elles ont donc pris leur vie en main et les ont succédés dans divers domaines : économique, politique, social ainsi que dans la sphère familiale. Elles ont ainsi pris le rôle de chef de famille et ont démontré aux hommes qu’elles pouvaient les remplacer.

Composante des Forces Françaises Libres (FFL) plusieurs femmes avaient rejoint dès 1941 les Formations Féminines de l’Air, ici un groupe de cette unité lors d’un défilé à Londres. cote : DAA - 66 Z 39.329-01 

Pendant la Seconde Guerre mondiale les femmes sont de nouveau réquisitionnées. Il y a moins d’hommes sur le front donc elles sont moins présentes. Mais un million de soldats sont quand même faits prisonniers, gardés en Allemagne dans des Stalags ou Oflags jusqu’en 1945 et 1941, 650 000 Français sont réquisitionnés pour le Service du travail obligatoire et envoyés en Allemagne pour remplacer les soldats allemands partis combattre. Beaucoup de femmes doivent donc, comme leur mère lors de la guerre précédente, se débrouiller seules pour vivre ou nourrir leurs enfants. Il leur faut trouver un emploi ou accomplir les travaux de la ferme à la place du mari absent, parfois avec l’aide du grand-père, qui reprend du service pour les tâches les plus dures malgré son âge.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×